Le 3 juin 2006, plus de 180 cousins et cousines de la grande famille des Lauzon étaient au rendez-vous pour participer à ce mémorable 15e rassemblement annuel de l’A.F.L.A qui s’est tenu dans la belle région des Laurentides à Mont-tremblant. Même si la température fut quelque peu instable, cela n’a pas empêché la réalisation de toutes les activités qui étaient prévues au programme de la journée.

Cette année, grâce au travail acharné du comité organisateur sous l’habile coordination de Gisèle Demers-Boivin et de Gérard Demers (941), nous avons pu assister à un rassemblement qui mérite le qualificatif de grandes retrouvailles. En effet, par la publicité dans les médias, télévision communautaire, hebdos régionaux, par l’envoi d’invitations personnelles et le bouche à oreille, les organisateurs ont réussi le tour de force de réunir près de 200 participants, dont une bonne partie (non membres) venait de la région de Mont-Tremblant soit : du secteur St-Jovite, Labelle, La Conception, St-Faustin-Lac-Carré, La Macaza et Vendée. D’autres cousins et cousines non membres venaient d’aussi loin que Kapuskasing et MoonBean (Ontario). Étaient aussi présents des membres de l’Ontario (North Bay, Petawawa, Ottawa, St-Albert, Embrun, St-Pascal-Baylon, Alexandria) et de d’autres coins du Québec (Val d’Or, St-Jérôme, Lachute, Mirabel, St-Joseph-du-Lac, Deux-Montagnes, St-Eustache, Ste-Thérèse, Ste-Anne-des-Plaines, Laval, Ile de Montréal, St-Bruno, L’Assomption et Châteauguay).

Le matin à l’arrivée à la salle des Chevaliers de Colomb, au sous-sol de l’église patrimoniale de St-Jovite, les gens étaient accueillis par Lise Lauzon (366) responsable des réservations des billets depuis plusieurs années qui était secondée par Yvon (913) son conjoint ainsi que par Roger Lauzon (136) et sa conjointe Angèle qui remettaient aux membres en règle, les documents pour l’assemblée générale incluant un programme souvenir ainsi qu’un magnifique stylo pour souligner le 15e rassemblement de l’Association des Familles Lauzon d’Amérique

Mentionnons que ledit programme-souvenir relate les débuts de la colonisation des " Pays-d’en haut " comme on disait à l’époque, suite à l’appel lancé par le Curé Labelle dans la seconde moitié du 19ème siècle. Nous y apprenons notamment qu’il y avait 5 familles de Lauzon originaires de St-Jérôme qui sont parmi les pionnières qui vinrent s’établir dans ce coin de pays du " Grand Brulé " qui deviendra plus tard la ville de Saint-Jovite et depuis quelques années la ville de Mont-Tremblant suite à la fusion de ces deux villes. Il traite également des coutumes des temps passés ainsi qu’une présentation des membres du comité organisateur et leur charte généalogique d’ascendance, le tout accompagné de nombreuses photos et de beaucoup d’autres informations pertinentes. Félicitations aux membres du comité organisateur pour la réalisation de ce très intéressant et précieux document et plus particulièrement à Liette Renaud (942) et son conjoint Jean-Denis St-Germain pour les textes et le montage, à Gérard Demers (941) pour le recrutement des annonceurs et à Gisèle Demers-Boivin (935) pour les recherches généalogiques.

Autour d’un café accompagné de beignes, les membres présents en ont profité pour jaser et, dans certains cas, pour renouer avec des cousins et des cousines que certains avaient perdu de vue depuis des années. Rapidement l’émotion des retrouvailles fut à son comble et la journée ne laissait déjà aucun doute quant à son succès.

En attendant le début de l’assemblée générale, les invités pouvaient admirer une exposition de photos anciennes sur les familles Lauzon, des chartes généalogiques ainsi que des photos relatant l’histoire de St-Jovite / Mont-Tremblant, le tout agrémenté de nombreux textes et commentaires. On pouvait même y voir des listes de recensement d’élection qui dataient du début des années 1900. Quel immense travail de recherche a été réalisé pour rassembler tous ces documents. Félicitations au comité et à Gisèle Demers-Boivin (935), responsable de l’exposition.

Puis, l’assemblée générale a débuté vers 10:00 hres par un mot de bienvenue du porte-parole du comité organisateur soit Gérard Demers (941). Pour nous, c’est un cousin qui, soit dit en passant, est une personnalité très connue dans la région de Mont-Tremblant et très impliquée socialement depuis 50 ans dans diverses associations à titre de bénévole. Celui-ci a cédé la parole à notre président Gaétan Lauzon (2) qui s’est adressé aux participants. Lors de cette assemblée qui s’est déroulée dans la plus grande cordialité, des postes d’administrateurs devenus vacants ont été comblés par Roger Lauzon (130), Norman Chenail (64), Diane Lauzon (5) et Lise Lauzon (366). Celle-ci est de retour sur le conseil d’administration. Rappelons que l’an passé, en 2005, elle avait décidé de ne pas renouveler son mandat. Mais cette année, sa santé lui permet de reprendre un poste d’administratrice et nous en sommes très heureux.

Quant à Yvon Lauzon (321) administrateur sortant, il a, par ailleurs, décidé de ne pas présenter à nouveau sa candidature pour des raisons de santé. Également, Maurice Lauzon (3), administrateur sortant, n’a pas renouvelé sa candidature. Notons que Maurice est un membre de la première heure puisqu’il a participé à la fondation de l’A.F.L.A et que sa présence au sein du conseil d’administration nous manque tous. Il nous a d’ailleurs assuré de sa participation pour les rassemblements futurs tant par sa présence que pour l’organisation des messes plus spécifiquement.

Pour ceux et celles qui n’ont jamais participé à aucun rassemblement, à titre d’information, lors de l’assemblée générale des membres de l’A.F.L.A, en plus des mises en candidature pour les postes à combler au conseil d’administration, il y a lecture des rapports soit : du procès-verbal de l’assemblée générale de l’année précédente, le rapport du président, le rapport financier par la trésorière, ceux des comités du journal, de la publicité et du rassemblement. On reçoit aussi les propositions pour les futurs rassemblements. C’est aussi l’occasion pour les membres présents de poser des questions, de faire des suggestions ou de discuter sur des sujets qui les préoccupent. Pour l’an prochain, en 2007, aucun endroit n’avait encore été retenu. Cependant il y a eu une proposition de faite pour Kapuskasing dans le nord de l’Ontario, mais seulement pour 2008.

Après l’assemblée annuelle, Gérard a repris la parole pour nous expliquer la procédure à suivre pour les prochaines activités de la journée pour ensuite nous inviter à se rendre au buffet froid qui était succulent. En attendant de se servir et après avoir mangé, c’était le bon temps pour jeter un coup d’œil sur l’exposition qui était vraiment intéressante. Puis, vers 13:00 hres, l’appel a été lancé de se rendre à l’extérieur afin de prendre les autobus pour une visite guidée vers la station Mont-Tremblant. Dans chacun des 3 autobus à notre disposition, il y avait un guide, soit un membre du comité organisateur, qui a commenté la visite tout au long du parcours. Cette visite nous a fait passer dans les rangs des ancêtres, sur les lieux où ils ont habité et où habitent toujours des Lauzon.

Peu après le départ, nous avons fait un petit détour pour une visite au cimetière de St-Jovite. Le long des allées, nous pouvions apercevoir des petits monuments miniatures, un peu partout, identifiés LAUZON et accompagnés d’une fleur jaune comme un tournesol. C’était la marque qu’un membre de la famille Lauzon était inhumé à cet endroit. Quel belle initiative! Il est cependant un peu dommage que la pluie nous ait empêché de pouvoir descendre des autobus et d’aller nous promener sur le site. Également, tout au long du parcours, il y avait des petits piquets coiffés d’un ballon afin d’identifier un site , une ancienne maison ou une terre où a habité des Lauzon. Nous avons fait un arrêt au Domaine St-Bernard, un centre écotouristique à vocation communautaire et familiale, pour finalement, arriver à la Station Mont-Tremblant, un site enchanteur à flanc de montagne. Heureusement, la pluie avait cessé ce qui nous a permis de faire une visite des plus agréables et, par moment, sous un soleil radieux. Sur place, certains d’entre nous ont fait un tour de téléphérique qui nous faisait traverser le village du haut des airs en passant au-dessus des bâtiments et nous transportait jusqu’au pied des pentes de ski du Mont-Tremblant.

De là, il était possible d’utiliser le remonte-pente pour se rendre au sommet de la montagne. Durant environ une heure, certains cousins et cousines sont allés fureter dans les boutiques, d’autres ont pris un verre sur une terrasse ou ont goûté aux fameuses "queues de castors", une célèbre pâtisserie québécoise! Enfin, tous nos visiteurs ont semblé apprécier au plus haut point ce site enchanteur qui possède désormais une réputation internationale.

Puis, à l’heure prévue, tout ce beau monde a regagné sa place dans l’autobus. Nous sommes retournés par un raccourci. Arrivés à l’église de St-Jovite, en attendant le début de la messe, nous pouvions faire une visite au petit musée religieux, dans l’église. On peut y admirer des objets sacrés de notre patrimoine religieux, vêtements sacerdotaux, vases sacrés etc. Notons que ledit musée a été fondé par Gisèle Demers-Boivin (935) membre du comité organisateur.

Vers 17:00 heures, Marcel Lauzon (345) ouvrait la procession en portant un chaudron rempli de fleurs, symbole du métier du premier ancêtre Gilles Lauzon (chaudronnier) d’où découle "La Chaudronnée" le nom de notre journal de liaison. Avant le début de la célébration religieuse, notre président Gaétan Lauzon (2) a remercié le vicaire de la paroisse de St-Jovite, l’abbé Sylvain Desrosiers, de nous accueillir dans son église ainsi que monsieur l’abbé Yvon Lauzon à titre de co-célébrant, pour ensuite relater quelques faits d’histoire des premiers Lauzon qui se sont établis à St-Jovite. En mémoire de ces premiers défricheurs, Gérard Demers (941) est venu déposer une bûche et une hache, symbole de leur travail. Puis la doyenne, madame Simone Lauzon, est venue déposer une gerbe de fleurs alors qu’on rendait hommage aux femmes et aux mères qui ont contribué à bâtir le pays. Une présentation spéciale a été faite à Marcel Lauzon (345) de Saint-Faustin, qui est aussi un fidèle supporteur de l’A.F.L.A. à titre de commanditaire annonceur dans "La Chaudronnée" et ce depuis les débuts de l’association. Un autre hommage a été rendu à Maurice Lauzon (3), administrateur, en reconnaissance de son implication personnelle envers l’A.F.L.A et pour avoir siégé sur le conseil d’administration depuis ses débuts en 1991, dont il fut même un des membres fondateurs, et tout particulièrement, pour son apport essentiel à la préparation de toutes nos célébrations religieuses, depuis 15 ans. Cela va du choix des chants et des lectures, de la préparation des cahiers des célébrants aux répétitions avec les lecteurs et des figurants, de la décoration du chœur (fleurs) dans chacune des églises et bien sûr à titre d’animateur et d’organiste, ce qui signifie beaucoup de temps notamment consacré à la pratique des nouvelles pièces. Encore une fois, cette année, Maurice a réussi à nous émouvoir par sa prestation à l’orgue. Un peu avant le début et à la fin de la messe, il interprète toujours des grands classiques et les gens sont toujours impressionnés par son grand talent de musicien. D’autre part, nous avons également pu apprécier la très belle voix de Nicole Lauzon de St-Eustache, qui dirigeait le chant pour la 2e année consécutive.

Après la messe, tout le monde s’est retrouvé sur le perron de l’église pour la photo de groupe. Puis, nous sommes retournés à la salle des Chevaliers de Colomb et nous avons eu droit à un vin d’honneur offert par la ville de Mont-Tremblant. Juste avant le banquet, monsieur le Maire Pierre Pilon a pris la parole pour nous souhaiter la bienvenue dans sa ville. La bénédiction du repas a été prononcée par l’abbé Yvon Lauzon (co-célébrant de la messe) qui est originaire de St-Jovite et qui en a profité pour nous adresser quelques mots. Durant le repas et pour la soirée, nous avions la chance d’avoir un musicien qui jouait du violon, et dont la mère est une Lauzon. Nous avons eu droit à un répertoire de chansons folkloriques, entre autre, et il y même eu des sets carrés qui ont fait le bonheur des participants. À la fin du repas, il y a eu présentation de cadeaux souvenirs aux membres du comité organisateur.

Et puis, les gens ont continué à danser et d’autres à jaser même après que la musique ait cessé. Vers 1:00 hre on a servi à nouveau un buffet froid et les derniers cousins et cousines sont partis vers 2:30 hres du matin tellement ils n’avaient pas envie de se quitter. En résumé, une journée bien remplie, de belles retrouvailles et une réussite totale sur tous les plans. Bravo aux membres du comité organisateur: Gérard, Gisèle, Liette, Jean-Denis et Marcel.

Vous nous avez fait vivre une journée inoubliable!

À l’an prochain. Richard (32) et Mireille (221)