Comme à chaque année depuis 11 ans, la journée du rassemblement des familles Lauzon apporte toujours son lot de soleil. Encore une fois, ce fut le cas dans les Laurentides de Jean-Claude Lauzon (286) ou JiCi pour tous les gens qui ont eu la chance de le côtoyer, ne serait-ce que quelques instants, au cours de cette agréable journée…

Ainsi , dès le début de la journée, nous fûmes accueillis par les responsables du comité organisateur à l’intérieur de l’édifice Baron Empain qui sert, à la fois, de centre culturel au premier étage pour la ville de Ste-Marguerite-Estérel et de Cabaret-Théâtre au second, administré et animé par JiCi… Le ton de cet accueil était chaleureux. On retrouve toujours avec plaisir les gens de notre grande famille. L’heure fut donc utilisée pour jaser et se désaltérer avant que ne commence l’assemblée annuelle.

Celle-ci débuta par l’apparition de notre hôte venu nous faire entonner la chanson-thème de la journée écrite par Antonio (31) sur l’air de « Dans tous les cantons  », hymne repris d’ailleurs, à quelques reprises et toujours avec autant de chœur, de la part des participants, tout au cours de la journée. Puis l’assemblée annuelle suivit son cours avec la présentation des différents rapports annuels des différents comités et se termina par une discussion entre le président, Gaétan (2)  et les membres. Celle-ci amena les participants à voter pour une augmentation de la cotisation annuelle de $20 à $25 afin de poursuivre la parution bi-annuelle de la Chaudronnée. En effet, cette cotisation est demeurée au même montant depuis les onze dernières années. Pourtant,  le coût de la vie n’a pas cessé, lui, de monter. Les membres de l’association peuvent donc être fiers de leur décision qui démontrent un grand intérêt de leur part. Au cours de l’assemblée générale, les postes à combler le furent sans qu’il n’y ait d’élection puisque le nombre de candidatures correspondaient à celui de candidats  intéressés à siéger au conseil d’administration de l’AFLA.  Ainsi, Hélène ( 4 ), Richard ( 32 ), Lise, ( 366 ) et Louise ( 563 ) furent élus par acclamation.

Les papilles gustatives commençant à nous chatouiller, il était grand temps de passer au dîner. Donc, en peu de temps, notre salle de réunion fut transformée en salle à dîner où, chacun a pu, discuter allègrement tout en dégustant un bon repas. Comme le temps passe toujours très vite en agréable compagnie, on invita vers 13 h,  les gens intéressés, à faire une randonnée le long du Lac Masson. Pendant ce temps, les autres eurent, tout à loisir, la possibilité d’admirer les photos de famille ainsi que la charte d’ascendance généalogique des membres du comité organisateur du 11e rassemblement.

C’est ensuite, avec grand plaisir, que tous les participants ont découvert  la  belle salle de spectacle du Cabaret, de forme arrondie avec des baies vitrées donnant sur le Lac Masson. Indéniablement, l’endroit ne manque pas de charme. Pour débuter le tout, il y a eu le mot de bienvenue de Mme la mairesse de Ste-Marguerite-Estérel, Violette Gauthier, puis nous avons assisté au spectacle donné par notre hôte, lui-même, JiCi.  Celui-ci , fort enlevant, nous a permis de découvrir, entre autre, le talent de chanteur humoriste de cet artiste versatile. Nul doute que son spectacle estival a dû remporter un vif succès.

Nous avons quitté ensuite cette ambiance, à la fois comique et entraînante, pour se rendre à l’église de Ste-Marguerite-du-Lac-Masson où la célébration eucharistique fut célébrée par le Père Georges Lauzon. Il y eut, bien sûr, la présentation du chaudron, fier emblème de notre ancêtre ainsi que la lecture du fameux poème «Un pionnier de Ville-Marie» écrit et interprété par Richard Lauzon (825) vêtu comme l’était Gilles à l’époque.  Nous avions également un enfant de chœur dans l’âme, soit JiCi qui a tenu à lire l’épître revêtu d’une aube pour l’occasion. Le tout fut couronné d’une ambiance musicale propre au recueillement interprété par notre organiste chevronné Maurice (3).

Ce fut ensuite le retour vers la salle du Cabaret-théâtre puisque nous y prenions également notre repas du soir. Il y eut dès notre arrivée, un cocktail servi dans la salle d’accueil du matin afin de bien nous préparer l’estomac. Finalement, nous nous sommes tous installés allègrement car, maintenant, nous étions tous prêts à nous sustenter pour ensuite pouvoir dépenser notre énergie, si le cœur nous en disait, sur la piste de danse.

Après le délicieux repas et le tirage de nombreux prix de présence dénichés par nos organisateurs Pierrette et Paul auprès de généreux commanditaires, ce fut au tour de Claude Piché d’animer joyeusement notre soirée. C’est donc dire que chacun, encore une fois, a trouvé son compte tout au long de la journée. Un dernier au revoir par notre JiCi national et cela en était fait de ce 11e rassemblement! Une autre rencontre dont on se souviendra encore longtemps.!

Un gros merci à Paul et Pierrette ainsi qu’aux membres de leur comité organisateur pour cette belle journée laurentienne où le rire et la bonne humeur était à nouveau au rendez-vous!

Mireille (221) Directrice